pascale eyraud

Galerie / ARTISTE peintre

GALERIES

Nus

Mouvement

Alter Ego

Duos

Détails

Enfance

Ephéméride

Biographie

J’ai toujours été en contact avec l’Art, développant dès ma jeunesse l’envie d’être plus actrice que spectatrice dans ce domaine. Mon cheminement s’est fait de petites gouaches naïves de mes 20 ans, aux grandes toiles aux couleurs affirmées d’aujourd’hui, en passant par des oeuvres sur divers supports, mêlant peinture, plâtres et collages. L’acrylique pour l’instant a mes faveurs.

J’admire la peinture abstraite, mais je n’ai pu jusque-là que produire du figuratif. Cela doit me correspondre… Pourrai-je savoir un jour si je suis une artiste? Est-ce qu’être artiste c’est produire l’oeuvre parfaite qui nous comble? J’y réfléchis: La perfection dans l’art découlerait d’une adéquation entre l’instant et le geste créateurs, l’objet du désir -peindre par exemple-, et le sujet. L’oeuvre serait alors claire, comprise et admise par tous. Mais trop d’aléas rendent cette perfection difficile à maîtriser, les moyens d’expressions ne sont pas à la hauteur des attentes, l’imagination tentaculaire ne s’extériorise que par bribes, les tentatives pour se faire comprendre, pourtant répétées et variées restent vaines. On ne saurait d’ailleurs plus bien pourquoi on s’attache à ce processus qui nous met si souvent face à nos échecs, si de temps à autre on ne trouvait un écho approbateur pour l’une de nos oeuvres. Peindre serait donc une quête d’amour universel, de reconnaissance, de soumission sociale.

Pourtant, le plaisir de la pure création, l’envie de produire quelque chose qui me ressemblerait, qui irait avec mes humeurs du moment, le désir d’être vue voire convoitée, le besoin impérieux de poser de la couleur, de la matière font partie de ma vie. Avec aussi son lot de frustration quand le temps fait défaut, de déconvenue quand les conditions ne sont pas réunies, de timidité et d’anxiété quand les regards s’attardent ou ignorent ma toile, de déconcertation quand je ne me reconnais pas dans ce que je fais. L’idée de montrer mon travail est venue avec la maturité qui me débarrasse heureusement peu à peu des inhibitions et des auto-interdictions basées sur des prétextes sans fondement. C’est en 2010 que je décide de montrer mon travail, de me dévoiler, car comme un livre est écrit pour être lu, une oeuvre picturale est réalisée pour être vue.

contact

N'hésitez pas à me contacter pour toute demande de renseignements.
Prix des tableaux négociable


tel I 06 76 95 96 94
mail I contact@pascale-eyraud.fr Facebook I Pascale Eyraud Dimier